Producteur d’énergie et de fertilisant: les supers pouvoirs du Traitement Anaérobie

Traitement anaérobie de la DCO : une solution écologique et économique

Les procédés anaérobies pour le traitement des eaux usées sont des processus biologiques lors desquels les pollutions organiques sont transformées en biogaz afin de les éliminer des eaux usées. Les procédés anaérobies se distinguent par des taux de dégradation élevés, tout en minimisant la consommation électrique et le volume des boues produites.

 

Le Principe du traitement anaérobie

Les eaux usées contiennent une forte teneur en matières organiques, en nutriments (azote et phosphore), en bactéries et en pathogènes. Le traitement biologique vise à éliminer ces composants par l’action de divers micro-organismes.

Le traitement anaérobie utilise des micro-organismes pour décomposer les matières organiques en absence d’oxygène. Ce processus naturel et écologique permet de transformer les polluants organiques en biogaz, principalement composé de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2). Le biogaz produit peut ensuite être valorisé énergétiquement, ce qui en fait une solution doublement bénéfique : réduction des polluants et production d’énergie renouvelable.

Les avantages du traitement anaérobie

  1. Économique et écologique : Le traitement anaérobie est plus économique que de nombreux procédés mécaniques ou chimiques, tout en étant très efficace pour la dégradation des matières organiques.
  2. Valorisation énergétique : Le biogaz généré peut être utilisé pour produire de l’électricité ou de la chaleur, ou être injecté dans le réseau de gaz naturel après traitement.
  3. Réduction des boues : Ce procédé produit moins de boues que les traitements aérobies, réduisant ainsi les coûts de gestion des déchets.
  4. Respect de l’environnement : En minimisant la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre, le traitement anaérobie contribue à la protection de l’environnement.

Les technologies utilisées

Types de réacteurs

  • Réacteurs UASB (Upflow Anaerobic Sludge Blanket) : Utilisés largement (80% des réacteurs), ces réacteurs favorisent un bon contact entre les eaux usées et la biomasse grâce à une turbulence naturelle. Ils sont efficaces et réduisent les coûts de fonctionnement.
  • Réacteurs EGSB (Expanded Granular Sludge Bed) : Adaptés pour traiter des effluents toxiques ou récalcitrants grâce à une meilleure distribution des effluents et une recirculation efficace. Ils peuvent opérer avec des temps de séjour hydraulique faibles et des charges volumiques élevées.

Valorisation du biogaz

Le biogaz, composé principalement de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2), peut être valorisé de plusieurs façons pour éviter une contribution à l’effet de serre :

  • Cogénération : Production combinée d’électricité et de chaleur, offrant un rendement élevé.
  • Injection dans le réseau de gaz : Après traitement avancé, le biogaz peut être injecté dans les réseaux de gaz naturel.
  • Récupération thermique : Utilisation de la chaleur récupérée pour diverses applications industrielles et domestiques.

Conclusion

Le traitement anaérobie des eaux usées représente une solution innovante et durable pour la gestion des effluents industriels. En transformant les matières organiques en biogaz valorisable, ce procédé offre une alternative écologique et économique aux méthodes traditionnelles. Notre entreprise, à la pointe de cette technologie, propose des solutions optimisées pour répondre aux besoins spécifiques de chaque industrie, garantissant ainsi une performance élevée et une réduction des coûts opérationnels.

Pour en savoir plus sur nos solutions de traitement anaérobie et découvrir comment nous pouvons vous aider à améliorer la gestion de vos eaux usées, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Source : Oseido traitement anaérobie

Partagez l'article :

Autres articles

Membrane MBR nouvelle génération

Le système avancé de bioréacteur à membrane (MBR) utilise une technologie de fibre creuse de pointe basée sur un composite PPTA/PTFE. Conçu pour relever les défis les plus difficiles en matière d’eaux usées…

Lire la suite